Écriture philosophique ?

Les échanges qui ont lieu depuis plusieurs années dans les ateliers de philosophie que j’anime ont vocation à permettre à chaque participant(e) de prendre la parole sans se voir opposer l’appareil habituel de la réfutation en règle : opposition, objection, contradiction, contre-argument, contre-exemple, désaccord, etc. 

Ces modalités de prise de parole — règle de non-jugement, règle de non-contradiction, accueil de ce qui se dit dans son originalité, bienveillance — ont été conçues afin de constituer un cadre de travail qui puisse offrir aux participant(e)s l’assurance qu’ils et elles pourront chercher leur pensée dans l’improvisation de leur parole, dans l’ici et maintenant de la rencontre, sans avoir à s’inquiéter d’être interrogé(e)s ou réfutés. 

La médiathèque Stendhal de Saint-Ouen l’Aumône a accueilli en 2016 deux séances d’écriture philosophique les samedis 30 avril et 25 juin. Ces séances étaient consacrées aux thématiques suivantes :

1. Des objets familiers.

2. La conscience du temps. 

Le nombre de places pour cet atelier est limité à 15 et les inscriptions se font auprès de la médiathèque. 

Écrire sous l’égide de Socrate ?