Personal effects?

From 17 June to 30 June, the Apollinaire library in Pontoise, France, features a selection of works that were made during the sessions of the Life Storie(s) workshop: from memory plays, writing a souvenir in two voices, associating a memory to another, crossing narratives. The Life Storie(s) workshop is a memories and life experiences exchange device. The group hosts a small number of people in a caring framework. 


Effets personnels ?

Mardi 6 juin 2017

Du 17 au 30 juin, la bibliothèque Apollinaire de Pontoise accueille une sélection de travaux qui ont été réalisés durant les séances de l’atelier Histoires de vies : à partir de jeux de mémoire, écrire un souvenir à deux voix, associer un souvenir à un autre, croiser des récits. L’atelier Histoires de vie(s) est un dispositif d’échanges de souvenirs qui se tient autour d’un petit groupe accueillant. La séance du 14 juin sera suivie d'une lecture publique.

Invisible?

Hyper Simple is the title of a first personal exhibition that the workshop Dar in Pontoise hosts until next Saturday. If the exhibition — that is the idea — shows the product of a work — paintings, sculptures, drawings —, most often it does not give access to the stages that come before this work — essays, sketches, prototypes, models, etc., but also : renouncements, rearrangements, adjustments, transformations. Yet, this invisible work means a lot in my own practice, as evidenced by these images.


Invisible ?

Jeudi 2 février 2017

L’atelier Dar de Pontoise accueille jusqu’à samedi prochain une première exposition personnelle que j’ai choisi d’intituler Hyper Simple. Si l’exposition — c’est l’idée — rend visible le produit d’un travail — peintures, sculptures, dessins —, le plus souvent, elle ne donne pas accès aux étapes qui précèdent ce travail — essais, ébauches, prototypes, maquettes, etc., mais aussi : renoncements, remaniements, ajustements, transformations. Or, ce travail invisible compte pour beaucoup dans ma propre pratique, comme en témoignent ces quelques images.

Good start?

Some pictures of the exhibition that is taking place at the moment at Atelier Dar in Pontoise until 4 February. Good start to the year! The catalog can now be downloaded here as well as all photos. Thanks to Claude Boutin-Gendreau for her welcome !


Bon début ?

Vendredi 6 janvier 2017

Quelques photos de l'exposition qui a lieu actuellement à l'atelier Dar à Pontoise jusqu'au 4 février. L'année débute bien ! Le catalogue de l'exposition est désormais téléchargeable ici même, tout comme l'ensemble des photos. Merci à Claude Boutin-Gendreau pour son accueil.

Unfold?

Available for downloading, a little leaflet and some words about an exhibition to come: Hyper Simple, at Atelier Dar, in Pontoise, in january 2017.


Déplié ?

Jeudi 1er décembre 2016

Disponible au téléchargement, un petit dépliant et quelques mots sur une exposition à venir à l'atelier Dar à Pontoise en janvier 2017, Hyper Simple.

Prototypes, combinations, trial and error on a first generation iPad

Between two readings and writing sessions for my thesis, which occupies most of my time, I take advantage of this summer to complete an exhibition project which will be launched from January 2017 at the Dar workshop in Pontoise. I have been working for several months on three parallel projects: mixed media on canvas, collage on cardboard, wood and paper, assemblies mounted on metal and wood.

One of the difficulties I encounter — but it is also the interest of an artistic practice — is to reach fast an overview which produces series effects. It is not that it is too difficult to produce several pieces that have a family resemblance. The problem lies in the time I have to test all sorts of combinations which give me satisfaction aesthetically. 

As I do not have enough time to experience in all directions, I use a first generation iPad to design prototypes and see what works or not, aesthetically speaking. The duplication process allows me to work on similarities, common traits, family resemblances that it is not always easy to get usually for lack of time. The technique also allows to proceed by trial and error, as evidenced by the four pictures below.


Prototypes, combinaisons, essais et erreurs sur un iPad de première génération

Vendredi 5 août 2016

Entre deux sessions de lectures et d’écriture pour ma thèse, travail qui occupe le plus clair de mon temps, je profite de l’été pour terminer un projet d’exposition qui verra le jour à partir de janvier 2017 à l'atelier Dar de Pontoise. Depuis plusieurs mois, je travaille sur trois projets parallèles : techniques mixtes en peinture sur toile, collages sur carton, bois et papier, assemblages de papier montés sur métal et sur bois.

L’une des difficultés que je rencontre, mais qui fait aussi l’intérêt d'une pratique artistique, c’est de parvenir rapidement à une vue d’ensemble qui produise des effets de série. Ce n’est pas qu’il soit trop difficile de produire plusieurs pièces qui possèdent un air de famille. Le problème réside plutôt dans le temps dont je dispose pour essayer toutes sortes de combinaisons satisfaisantes sur le plan esthétique.

Ne disposant pas de ce temps, j’utilise un iPad de première génération pour concevoir des prototypes et voir ce qui, esthétiquement parlant, fonctionne ou non. Le procédé de duplication permet de travailler sur des similitudes, des traits communs, des airs de famille qu’il n’est pas toujours facile d’obtenir, d’ordinaire, faute de temps. La technique permet également de procéder par essais et erreurs, comme en témoigne les quatre photos ci-dessus.