Casserole bread?

Some pictures of a batch to the casserole rather successful: by putting less spelt on the second refreshed of my leaven, the final taste is less acid and finally less pronounced. For a single bread, the proportions I use are as follows:

300 g of yeast refreshed partly with spelt
370 ml water
12 g of salt
500 g of T65

The dough is at first quite sticky and you have to be a little patient to see it gain strength and elasticity. But the game is well worth the effort.


Du pain à la cocotte ?

Mardi 4 juillet 2017

Quelques images d’une fournée à la cocotte plutôt réussie : en mettant moins d’épeautre lors du deuxième rafraîchi de mon levain, le goût final est moins acide et finalement moins prononcé. Pour un seul pain, les proportions que j’utilise sont les suivantes :

300 g de levain rafraîchi en partie à l’épeautre
370 ml d’eau
12 g de sel
500 g de T65

La pâte est au début plutôt collante et il faut être un peu patient pour la voir acquérir de la force et de l’élasticité. Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Refreshed?

Little by little, the sunny days seem to come back and the pleasure of making wood fired bread too. Nothing like feeling the old dry wood burning in the bakery to feel good.
Without waiting for springtime, here are some images of a batch that I made this time with a gas oven and by means of an old cooker.
This leavened bread is made of a sourdough starter of buckwheat flour that I refresh twice before kneading. First, I add to my leaven its weight in water and in buckwheat flour. Second, I refresh my leaven by adding water and white flour, the T65 to be exact.
Between refreshed, the rise time is about 6 hours at room temperature. Without refreshing, the leaven is acid and with no strength. If the rising time is too long, the leaven will also be more acid.
The use of a cooker has a huge advantage: as the dough is confined, it produces steam and thus contributes to color the crust of the bread.

The proportions I used for this batch: 
500 g of T65
300 ml of water
12 g of salt
275 g of leaven


Rafraîchi ?

Dimanche 19 mars 2017

Les beaux jours semblent revenir peu à peu et avec eux le plaisir de faire du pain au feu de bois et de sentir le vieux bois sec brûler dans le fournil. Sans attendre le printemps, voici quelques images d’une fournée réalisée cette fois au four à gaz et au moyen d’une cocotte. 
Pour ce pain au levain, j’utilise un levain de farine de sarrasin que je rafraîchis deux fois avant de procéder à la pétrissée. Une première fois, j’ajoute à mon levain son poids en eau et en farine de sarrasin. Une deuxième fois, je rafraîchis mon levain en lui ajoutant de l’eau et de la farine blanche, de la T65 pour être précis. 
Entre les rafraîchis, le temps de levée est d’environ 6 heures à température ambiante. Sans rafraîchi, le levain est acide et sans force. Si le temps de levée est plus long, le levain sera également plus acide. 
L’utilisation d’une cocotte présente un énorme avantage : le confinement de la pâte produit de la vapeur et contribue ainsi à colorer la croûte du pain.

Quelques proportions : 
500 g de T65
300 ml d’eau
12 g de sel
275 g de levain  

Catastrophe?

As a catastrophe never comes alone, it was necessary that there were two: twice that evening, two pizzas were almost roasted by a violent fire. The first was a pure Neapolitan: tomatoes, mozzarella, basil. The second was a test: fresh cream, almonds, grapes and apricots. 


Catastrophe ?

Vendredi 11 mars 2016

Une catastrophe n’arrivant jamais seule, il fallait bien qu’il y en eût deux : par deux fois ce soir-là, deux pizzas manquèrent de peu d’être rôties à feu violent. La première était une pure napolitaine : tomates, mozzarella, basilic. La seconde était un essai : crème fraîche, amandes, raisins et abricots.

Homemade Bread?

Some animated images of the first phase of the process of making bread: stirring flour, water, yeast and salt in order to obtain a solid dough. As is often the case, the dough is extremely sticky and it will take one hour before it is silk and smooth.  


Pain maison ?

Vendredi 27 novembre 2015

Quelques images animées du frasage, cette opération en boulangerie qui consiste à mélanger une première fois la farine, l’eau, la levure et le sel afin d’obtenir une pâte qui se tienne. Comme souvent lors de cette première phase, la pâte est extrêmement collante et il faudra attendre une heure avant qu’elle ne se lisse et ne devienne soyeuse sur sa surface.

Wood-fired fishing?

Some pictures of a meal cooked over a wood fire which, for once, was not accompanied by any pizza: bread, grilled mackerel and apple pie and cinnamon reddened with embers. 


Pêche au feu de bois ?

Dimanche 18 octobre 2015

Quelques photos d’un repas au feu de bois qui, pour une fois, ne s’accompagnait d’aucune pizza : du pain, des maquereaux grillés et une tarte aux pommes et à la cannelle rougies aux braises.